Lumière sur ...

Lee Eun

Producteur et distributeur coréen - Myung Films
Président de la Korean Film Producers Association (KFPA)

Lee Eun est à la tête de la société de production et de distribution Myung Films.

 

Créée en 1995, Myung Films est reconnue pour avoir largement contribué au développement du cinéma coréen au tournant des années 2000 grâce à la production de près de 36 long-métrages en 20 ans. Cet apport, à la fois qualitatif et quantitatif, a mis sur orbite de grands cinéastes sud-coréens tout en renouvelant des genres comme la comédie romantique (101 Architecture – 2012), le film d’animation (Leafie, a Hen into the Wild – 2011), le drame social (Cart – 2014) et politique (Joint Security Area – 2000).

Lee Eun a produit plusieurs films signés par des grands réalisateurs coréens au début de leur prometteuse carrière comme The Quiet Family (1997) de Kim Jee-woon (A Bittersweet Life, Le Bon la Brute et le Cinglé, J’ai Rencontré le Diable, …), L’île (2000) de Kim Ki-duk (Locataires, Pieta, Printemps, été, automne, hiver... et printemps, …), The President’s Last Bang (2005) de Im Sang-soo (The Housemaid, Une Femme coréenne, …) ou encore J.S.A. – Joint Security Area de Park Chan-wook (Old Boy, Lady Vengeance, Thirst, …) dont Myung Films a sorti en Asie une version restaurée fin 2015.

En 2014, il a produit le dernier film du vétéran du cinéma coréen, Im Kwon-taek, Revivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lee Eun joue également parfois le rôle de distributeur et a ainsi notamment supervisé la sortie du film de Laurent Cantet Foxfire (2012) en Corée du Sud.

 

Ce statut de producteur incontournable en Corée du Sud lui a valu d’être nommé en 2013 président de la Korean Film Producers Association (KFPA).Cette association comprenant 80 producteurs sud-coréens a été constituée il y a près de 20 ans pour défendre le cinéma national face à l’arrivée massive des blockbusters américains sur le territoire, suite à l’assouplissement des quotas.Si le succès du cinéma coréen n’est à présent plus à démentir, la KFPA doit à présent mener un double combat en protégeant le cinéma indépendant local face à la main mise des chaebol* sur cette industrie.

Après plusieurs succès au box-office coréen grâce à des films à budget moyen qui refusaient pourtant les compromis des blockbusters en vogue, Lee Eun met en place une association à but non-lucratif, la Myung Films Culture Foundation pour laquelle un complexe a été ouvert à Paju City pour accueillir à la fois des évènements culturels, des masterclass de réalisateurs coréens et de jeunes étudiants pour leur dispenser des formations aux métiers du cinéma sur un cursus de 2 ans.

 

 

Il est aussi membre du conseil du Département culturel de l’Industrial Bank of Korea, une banque adaptée aux petites et moyennes entreprises et qui a investi financièrement dans de nombreux films de cinéastes coréens prometteurs.

 

 

Filmographie :

 

1996 - Corset

 

1997 - The Contact

 

1998 - The Quiet Family,

           If the Sun rises from the West

 

1999 - Happy End

 

2000 - The Isle,

           Joint Security Area

 

2001 - Waikiki Brothers,

           Bus Stop

 

2002 - Who Are U?,

           YMCA Baseball Team

           Jealousy is My Middle Name

 

 

 

 

 

 

 

2003 - A Good Lawyer’s Wife

 

2004 - Desire,

           Wet Dreams 2,

           The President’s Last Bang

 

2005 - Hello, Brother,

           When Romance Meets Destiny

 

2006 - Bewitching Attraction,

           Bloody Tie,

           Ice Bar,

           The Fox Family

 

2007 - Paradise Murdered,

           Forever The Moment

 

2008 - Girl Scout,

           Once Upon a Time in Seoul

 

 

 

2009 - Paju

 

2010 - Cyrano Agency

 

2011 - Leafie, a Hen into the Wild,

           DURESORI : The Voice of East

 

2012 - Architecture 101

 

2013 - Venus Talk

 

2014 - Cart

 

2015 - Revivre

 

 

 

 

photo extraite de L'île de Kim Ki-duk - Myung Films

Joint Security Area, produit par Lee Eun et réalisé par Park Chan-wook

*Chaebol : terme désignant une poignée de grands conglomérats sud-coréens tel que Samsung, Hyundai, LG Group, Lotte, … Ils ont participé à l’essor économique du pays tout en détenant encore le monopole sur de nombreux secteurs d’activité.

  • s-facebook
  • s-youtube