SOIRÉE NOSFERATU, VU PAR HERZOG

Au Ciné 220, Brétigny-sur-Orge - le jeudi 30 janvier 2014 à 20h00

20h00

PROJECTION DE NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT (de WERNER HERZOG)

1979 / Allemagne-France

22H00

DISCUSSION AUTOUR DU FILM AVEC HERVÉ AUBRON

Hervé AUBRON, ancien critique aux Cahiers du Cinéma et co-auteur du livre d'entretien avec Werner Herzog Manuel de Survie, reviendra sur ce remake.

Nosferatu, fantôme de la nuit est un film important à bien des égards. Outre la relecture du classique expressionniste de Murnau qu'il constitue, il fut également en son temps un modèle de réussite en matière de coproduction franco-allemande. Découvrez ou redécouvrez Isabelle Adjani tombant dans les griffes d'un des vampires les plus inquiétants du 7e art, incarné par Klaus Kinski.

Quand au début des années 20, F. W. Murnau décide d’adapter Dracula de Bram Stoker au cinéma, il se heurte à la veuve de l’écrivain, qui possède encore les droits du roman. Après avoir gardé la trame principale de l’histoire et soigneusement changé les noms des personnages, Murnau signe Nosferatu, un des chefs-d’œuvre du cinéma muet.

Malgré la qualité du film, Florence Stoker condamne cette dérobade évidente, et obtient la destruction d’une grande majorité des copies du film.

 

Ce n’est qu’après la mort de celle-ci et de l’expiration du copyright que les quelques copies restantes du film sont heureusement restaurées pour être vues par un plus grand nombre dès les années 60. Parmi les plus grands admirateurs du film, on compte Werner Herzog qui décide d’en faire un remake, en reprenant cette fois les noms originaux des personnages imaginées par Bram Stoker, tout en gardant celui de Nosferatu.

Pour incarner le vampire, il choisit Klaus Kinski dont les traits inquiétants et macabres seront alors très proches du Max Schreck de l’original. Certains plans tournés par Herzog seront même identiques à ceux qu’on peut trouver dans la version de Murnau, afin de parfaire l’hommage.

Nosferatu, fantôme de la nuit est ainsi co-produit en 1979 par Werner Herzog Filmproduktion, la chaîne TV allemande ZDF et Gaumont. Le budget est seulement de 2,5 millions, est tourné entre les Pays-Bas et la Tchécoslovaquie, avec une équipe de tournage réduite pour un film d’époque (16 personnes).

En raison de la double nationalité du film, on retrouve au casting Isabelle Adjani dans le premier rôle féminin, mais aussi l’écrivain-dessinateur-réalisateur Roland Topor.

 

A noter que Herzog a réalisé deux versions du film. Une version en langue allemande et une version anglaise à la demande du distributeur 20th Century Fox. Les deux versions ne sont pas exactement les mêmes car chaque scène de dialogue était tournée dans les deux langues différentes consécutivement, soit deux prises distinctives à la manière des double versions existantes après l’arrivée du parlant et avant celle du doublage.

  • s-facebook
  • s-youtube