16èmes Rencontres Art et Technique

 

La France et les cinémas du monde :
Échanges économiques, apports techniques et influences artistiques
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
à la Maison des Cultures du Monde (101 boulevard Raspail à Paris)
9h00 - 17h30
(accès libre sur réservation)

Pour ouvrir ce nouveau cycle qui continue à mettre en lumière un pays invité comme ce fut le cas pour les 2 éditions précédentes à travers des focus consécutifs sur l’Allemagne et la Chine, Paris Images Cinema - L'industrie du rêve a choisi la Corée du Sud, pays à la cinématographie riche et engagée, dont les liens avec la France sont depuis longtemps féconds.

 

Cette nouvelle journée de Rencontres examinera à la fois le cinéma coréen et la collaboration franco-coréenne au travers d'études de cas et de nombreux témoignages de techniciens, réalisateurs, producteurs, représentants d’institutions français et coréens, afin de mettre en valeur et de renforcer les liens économiques et artistiques entre la France et la Corée.

09h15

09h20

OUVERTURE DU COLLOQUE PAR EMMANUEL SCHLUMBERGER

Président de Paris Images Cinema - L'industrie du rêve

 

 

 

 

INTRODUCTION PAR AGNES BENAYER

Commissaire Générale de l'Année France-Corée

 

 

 

 

TABLE RONDE 1

ÉTAT DES LIEUX DU CINÉMA CORÉEN ET DE SES RELATIONS AVEC LA FRANCE : UN MÊME AMOUR DU CINÉMA

 

Cette première table ronde reviendra sur l'état actuel de l'industrie cinématographique sud-coréenne depuis son ascension fulgurante au début des années 2000 jusqu'à la place prépondérante qu'elle occupe aujourd'hui en Asie à la fois en terme d'ambition artistique, de savoir-faire technique indéniable et d'un marché intérieur florissant.

 

La France ayant été un modèle pour la Corée dans sa volonté d'accompagner et de protéger son cinéma national, nous verrons également quels liens demeurent aujourd'hui entre les deux pays au-delà d'une même passion pour le septième art.

 

Modérée par Damien PACCELLIERI

Journaliste, écrivain et critique spécialiste de l’Asie. S'y déplaçant régulièrement, ce diplômé de Sciences Politiques a travaillé comme correspondant français pour des titres de presse chinois, a fondé en 2010 la maison d’édition Les éditions des écrans et publie en 2011 le livre Les actrices chinoises.

 

Avec :

- LEE Eun

Producteur et distributeur coréen - Myung Films

Président de la Korean Film Producers Association (KFPA)

Producteur à la tête de Myung Films, on lui doit notamment certains des premiers films de Park Chan-wook (J.S.A. - 2000), Kim Ki-duk (L’île - 2000) et Im Sang-soo (The President's Last Bang - 2005) ou encore le dernier film en date du vétéran Im Kwon-taek, Revivre (2014). Ce statut lui a valu d’être président de la Korean Film Producers Association mise en place il y a 20 ans afin de lutter contre l’arrivée massive des blockbusters américains en Corée, et aujourd’hui de préserver le cinéma indépendant face aux poids lourds coréens de la distribution et de l’exploitation.

 

- Michel PLAZANET

Directeur-adjoint des affaires européennes et internationales du CNC

Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Clermont-Ferrand et de l’Ecole nationale supérieure des postes et télécommunications, Michel Plazanet devient en 2001 chef du bureau des industries de programmes à la Direction du développement des médias (services du Premier ministre). En 2005, il rejoint le CNC en tant que chef du service de l’action territoriale. Depuis février 2012, il est Directeur-adjoint des affaires européennes et internationales du CNC.

 

- Julien EZANNO

Conseiller aux affaires bilatérales du CNC

Julien Ezanno a rejoint les équipes du CNC en 2001 en tant que chargé de mission à la direction générale. En 2007, il a été nommé à la direction des affaires européennes et internationales pour s’occuper de la coproduction internationale (accords de coproduction, relations bilatérales, Eurimages). En 2014, il a été nommé directeur de la communication du CNC. En septembre 2015, il a réintégré la direction des affaires européennes et internationales en tant que conseiller aux affaires bilatérales.

 

- Alexis DANTEC

Producteur français - The French Connection

Producteur français résolument tourné vers l’Asie, il développe actuellement plusieurs projets entre la France et la Corée via sa société de production The French Connection. Il est également le directeur de la SOFICA Cofinova.

 

- Guillaume de SEILLE

Producteur français - Arizona Productions

Producteur indépendant depuis 2000, Guillaume de Seille produit et coproduit avec Arizona Productions plus de trente films art-et-essai étrangers, invités dans les festivals majeurs et distribués en France, notamment Desert Dream (2006) et La Rivière Tumen (2009 - coproduit entre la France, la Corée du Sud et la Chine), tous deux réalisés par Zhang Lu.

TÉMOIGNAGE EXCEPTIONNEL AVEC ISABELLE HUPPERT

In Another Country (2012), un tournage rêvé en Corée du Sud avec Hong Sang-soo

Grande dame du cinéma français et actrice exceptionnelle, Isabelle Huppert nous fait l’honneur de revenir sur le film In Another Country, un tournage singulier en Corée du Sud avec Hong Sang-soo et sur la méthode si particulière du réalisateur, au sein d’une équipe technique réduite et 100% coréenne.

 

" Prouesse admirable, exécutée à l’aide d’un dispositif d’une simplicité trompeuse, mettant bout à bout trois histoires distinctes. Dans chacune d’elles, Isabelle Huppert incarne l’héroïne. Elle interprète d’abord une documentariste invitée par un confrère et sa compagne, aussi jalouse qu’enceinte, à passer quelques jours de vacances à leurs côtés. Elle campe ensuite la femme adultère d’un cadre autochtone, venue retrouver son amant cinéaste au bord de l’eau. Elle prête enfin ses traits à l’épouse délaissée d’un riche Coréen, partie se consoler sur le littoral avec une amie folkloriste. "

 

Aureliano Tonet - Le Monde

11h30 - 13h00

TABLE RONDE 2

RETOURS D'EXPÉRIENCE AVEC LA CORÉE : APPRENDRE DES UNS ET DES AUTRES

 

Témoignages de français et de coréens ayant travaillé ensemble, de l'écriture aux plateaux de tournage.

 

Comment l'industrie du cinéma coréen est-elle parvenue en si peu de temps à un tel savoir-faire, trustant de nombreux prix dans les plus grands festivals internationaux ? Quelles sont les possibilités et les limites sur un tournage mixte ?

Nous examinerons comment la Corée peut s'avérer être un partenaire précieux mais qui possède néanmoins ses propres rythmes et conceptions de la fabrication cinématographique.

 

 

Modérée par Damien PACCELLIERI

Journaliste et écrivain

 

Avec :

- KIM Hyunseok

Chef opérateur coréen

Kim Hyunseok a éclairé la coproduction franco-coréenne Une Vie Toute Neuve (2009) d'Ounie Lecomte. Il a ensuite travaillé sur Poetry (2010) de Lee Chang-dong puis sur A Girl at my Door de July Jung pour lequel il reçoit le Prix de Bronze 2014 aux Golden Cinematography Awards coréens. Il incarne donc la nouvelle garde de jeunes chefs opérateurs coréens.

 

- Ounie LECOMTE

Réalisatrice française

Après avoir été costumière, Ounie Lecomte passe à l'écriture et à la réalisation avec Une Vie Toute Neuve (2009), film inspiré de son enfance dans un orphelinat près de Séoul et tourné entièrement en Corée grâce à une équipe technique 100% locale. Il s'agit d'une coproduction franco-coréenne entre Gloria Films et Lee Chang-dong.

 

- JEON Soo-il

Réalisateur coréen

Formé à l'ESRA, ce coréen originaire de Busan a réalisé entre la Corée et la France près de 10 films depuis la fin des années 90 comme La Petite Fille de la Terre Noire (2007) notamment produit par Abderrahmane Sissako, Destination Himalaya (2008) avec Choi Min-sik, Pink (2011) ou Un Homme Coréen (2015), film entièrement tourné à Paris et Marseille en équipe mixte.

 

- NAM Yoon-seok

Producteur franco-coréen - Keystone Films

Producteur à la tête de Keystone Films, société de production se spécialisant tout particulièrement dans de nombreux projets entre la France et la Corée. Il avait ainsi assuré en 2008 la production exécutive du seul film du réalisateur coréen Hong Sang-soo tourné à Paris, Night and Day.

 

- Guillaume de la BOULAYE

Producteur français - Zorba Production

Après avoir été attaché culturel à Séoul, Guillaume de la Boulaye a travaillé sur la première coproduction entre la Corée du Sud et la France (Les insurgés de Park Kwang-Su - 1999). Il a ensuite produit quatre films du jeune réalisateur coréen Jero Yun dont son dernier long métrage documentaire, Madame B, qui suit l'odyssée étonnante d'une nord-coréenne réfugiée en Chine et qui tente à tout prix de réunir sa famille en Corée du Sud.

13h00 - 14h30

PAUSE

14h30 - 16h00

TABLE RONDE 3

DE LA CASE À L'ÉCRAN

 

Ce débat sera consacré au cinéma d'animation et à l'adaptation de bande dessinée, deux aspects que l'on retrouve dans de nombreux projets à l'ADN franco-coréenne.

Parmi ceux là Snowpiercer (2013) de Bong Joon-ho adapté de l'oeuvre de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette, et Couleur de peau : miel (2012) adapté de la bande-dessinée de Jung, soit deux projets d'envergure internationale.

Certains réalisateurs coréens de cinéma d'animation se tournent également vers la France pour mener à bien leurs projets comme Dahee Jeong, produite par Sacrebleu Productions ou Kim Moon-saeng qui adapte actuellement le livre Les Fourmis de Bernard Werber en long-métrage d'animation.

 

Modérée par Damien PACCELLIERI

Journaliste et écrivain

 

Avec :

- Jean-Marc ROCHETTE (sous réserve)

Peintre, illustrateur et auteur de bande-dessinée français

Dessinateur du Transperceneige scénarisé par Jacques Lob en 1982. Lors de l'adaptation par Bong Joon-ho sortie en 2013, Jean-Marc Rochette a  suivi de près le projet jusqu'à participer au tournage, notamment en tant qu'auteur des nombreuses peintures apparaissant dans le film.

 

- Jesus CASTRO

Réalisateur français

Après avoir réalisé le making-of de Mother (2009), le réalisateur Jesus Castro décide de suivre Bong Joon-ho et Jean-Marc Rochette depuis la génèse de Snowpiercer (2013) jusqu'à sa sortie dans les salles coréennes : un parcours ambitieux pour un film d'envergure internationale relaté dans le documentaire Transperceneige, de la feuille blanche à l'écran noir (2014).

 

- Laurent BOILEAU

Réalisateur français

Issu du documentaire, Laurent Boileau co-réalise avec Jung Couleur de peau : miel (2011), adapté de la bande-dessinée de ce dernier. Le long-métrage est un film d'animation mélangeant des prises de vue réelles tournées en Corée du Sud.

 

- LEE Eun

Producteur coréen - Myung Films

cf Table Ronde 1

 

- Ron DYENS

Producteur français - Sacrebleu Productions

Ron Dyens produit le court-métrage d'animation Man on the Chair (2014) de la réalisatrice coréenne Dahee Jeong. Après avoir remporté plusieurs prix en festival, ils continuent leur collaboration pour un second court-métrage actuellement en cours de finalisation.

 

- Prakash TOPSY

Réalisateur français

Réalisateur de séries animées qui a travaillé pour des sociétés de production d'animation comme Moonscoop, Futurikon ou encore Millimages, il a notamment réalisé en coproduction avec la Corée du Sud Ava, Riko, Téo pour laquelle le Ministère de la Culture coréen a décerné le prix de la Meilleure série d'animation 2008.

16h15 - 17h15

PROJECTION DU DOCUMENTAIRE

DE LA FEUILLE BLANCHE À L'ÉCRAN NOIR, de Jesus Castro (2013 - 54 mn)

 

Alors que la planète sombre dans une nouvelle ère glaciaire, l’humanité trouve refuge dans le Transperceneige....

Prenez le train en marche pour remonter jusqu’aux origines du projet et plonger dans les coulisses du film de Bong Joon-ho Snowpiercer. Découvrez l’incroyable histoire de cette adaptation : comment une bande dessinée française, tombée en désuétude après sa publication en 1983, est devenue le plus gros blockbuster coréen en 2013. Transperceneige, de la feuille blanche à l’écran noir vous livre tous ses secrets.

Jesus Castro filme le tournage de Snowpiercer de Bong Joon-ho

(crédit photo Jae-hyuk Lee Copyright SnowpiercerLLC)

 

10h45 - 11h30

09h30 - 10h45

  • s-facebook
  • s-youtube